Une piscine augmente-t-elle la taxe foncière au Maroc ?

février 25, 2022
0 Commentaires

Au Maroc, il n’y a pas que la piscine qui coûte de plus en plus cher aux familles marocaines. La flambée des prix de l’immobilier dans le pays a fait grimper la valeur des terrains à des niveaux records. Bien que le gouvernement en soit conscient, il ne sait pas comment s’attaquer à ce problème. L’une des idées envisagées est l’instauration d’un nouvel impôt sur les biens immobiliers, mais cette mesure n’a pas été bien accueillie par les Marocains qui considèrent leurs biens comme des investissements importants pour échapper à la pauvreté et au chômage.

Contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent penser, une piscine n’augmente pas la valeur de votre maison ni vos impôts fonciers. Les agences gouvernementales ont besoin de cette idée fausse car dans certains pays comme le Maroc, les piscines sont taxées comme des « articles de luxe ». Bien que vous puissiez payer un montant plus élevé pour votre taxe foncière en raison d’éléments aquatiques comme une piscine, vous ne serez pas facturé en plus pour en posséder une.

Qu’est-ce qu’une piscine ?

Une piscine est un plan d’eau dont la profondeur est supérieure à la taille d’une personne et qui est généralement entouré d’une enceinte pour la natation ou d’autres sports aquatiques.

Pourquoi les piscines semblent-elles être chères au Maroc ?

Les piscines sont chères car elles ne sont pas considérées comme une nécessité au Maroc. Le pays a connu une crise du logement intense, qui a exercé une pression sur le marché immobilier. Il y a également un manque d’investissement dans les infrastructures marocaines et de soutien gouvernemental pour des logements abordables. Il est donc difficile pour les gens de se permettre autre chose que les besoins de base comme la nourriture et le logement.

Dans le même temps, un nombre croissant de Marocains aisés achètent des résidences secondaires en dehors du pays, où ils peuvent profiter de leur piscine sans gêner les personnes moins fortunées. Par conséquent, les familles marocaines sont peut-être obligées de payer plus cher pour des propriétés, mais beaucoup ne peuvent toujours pas se les offrir.

Une piscine augmente-t-elle la taxe foncière au Maroc ?

Au Maroc, il n’y a pas que la piscine qui devient de plus en plus chère pour les familles marocaines. La flambée des prix de l’immobilier dans le pays a poussé la valeur des terrains à des niveaux records. Bien que le gouvernement en soit conscient, il ne sait pas comment s’attaquer au problème. L’une des idées envisagées est un nouvel impôt sur l’immobilier, mais cette mesure n’a pas été bien accueillie par les Marocains, qui considèrent leur propriété comme un investissement important pour échapper à la pauvreté et au chômage.

L’idée fausse selon laquelle une piscine augmente l’impôt foncier est répandue dans de nombreux pays où les piscines sont taxées parce qu’elles sont considérées comme un luxe ou un « extra ». La réalité est que vous ne serez pas facturé en plus à cause de votre piscine. Dans certains pays comme le Maroc, les piscines peuvent être taxées comme des « articles de luxe » au lieu d’être soumises à l’impôt foncier normal, car elles sont considérées comme plus chères que les autres propriétés.

Conclusion

L’impôt foncier au Maroc représente une dépense importante pour les propriétaires, et de nombreux Marocains cherchent maintenant des moyens de réduire leurs impôts. L’une des façons les plus courantes pour les Marocains d’économiser de l’argent est de convertir leur piscine en espace vert sur la propriété. Cela peut se faire en construisant un escalier d’accès à l’extérieur du bâtiment, ou en supprimant la piscine et en ajoutant un jardin.

Le gouvernement a pris note de cette tendance et a créé un plan pour encourager ce changement. Le gouvernement prévoit de faciliter l’obtention par les Marocains d’un permis de construire pour un petit espace vert sur la propriété, qui peut être utilisé pour une piscine ou un jardin. Ce petit changement dans le code du bâtiment marocain profitera aux Marocains qui cherchent à réduire leurs impôts fonciers.

Laissez un commentaire